Livre blanc du Tritium

164 Le stockage de déchets radioactifs contenant du tritium : impact des rejets sur l’environnement Il existe par ailleurs des mesures réalisées par l’ACRO, à l’aval du point R1, dépassant la centaine de Bq/L au point «La galerie» : 20 mesures ont été réalisées entre 2002 et 2004 et ont donné des résultats allant de 70 à 160 Bq/L. Lors de la période de basses eaux 2007, au cours de laquelle la proportion d’eau de nappe drainée par le ruisseau est importante, plusieurs campagnes de prélèvements dans le bassin versant de ce ruisseau ont été réalisées par l’Andra, en aval du point R1 : Tableau 1 : Activités volumiques en tritium dans le bassin versant des Roteures Ces différentes campagnes de mesure montrent que le marquage mesuré sur les eaux de surverse de mare (alimentée par des résurgences de la nappe) en rive gauche du ruisseau des Roteures présente un marquage similaire à celui des mesures ACRO au point « La galerie ». A la suite de cette campagne de mesures et d’investigations, l’Andra a décidé de créer le point R1-10 (Figure 5), situé en aval du hameau la Chesnaye et qui intègre l’ensemble des résurgences. A partir de 2008, des prélèvements à fréquence hebdomadaire ont été effectués, afin de vérifier la pertinence de ce nouveau suivi et permettre d’envisager le remplacement du point R1 par le point R1-10 pour le prélèvement effectué dans le ruisseau des Roteures (Figure 8). Figure 8 : Evolution des activités en tritium au point R1 et R1-10 en 2008

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=