Un accord sur les conditions d'une réhabilitation durable des conditions de vie

Le séminaire méthodologique de Gomel
Le séminaire méthodologique de Gomel

Le séminaire de Gomel a permis aux participants d'identifier ensemble un ensemble de conditions nécessaires à une réhabilitation durable des conditions de vie dans les territoires contaminés de Biélorussie.

Tout d'abord, les participants ont reconnu que c'est sur les territoires contaminés que se construisent le sens et l'efficacité d'une démarche de réhabilitation des conditions de vie (et en particulier de l'approche CORE). Il est nécessaire de centrer la démarche sur les personnes, en les aidant à montrer leurs propres projets de développement et de mise à distance de la contamination. Au-delà des actions individuelles, une démarche de réhabilitation des conditions de vie doit permettre aux individus de s'organier entre eux dans une entreprise commune. Elle doit accompagner la mise en synergie des projets des individus, des groupes, des acteurs professionnels et des autorités locales dans un projet de territoire soutenable.

Par ailleurs, la nécessité et la valeur d'une co-évaluation des projets à laquelle participent les acteurs locaux a également été confirmée par les participants du séminaire. Cette co-évaluation est complémentaire des procédures traditionnelles des bailleurs de fonds. Il est également apparu que cette évaluation devait avoir lieu non seulement ex ante, mais également pendant tout le cycle de vie des projets, dans la perspective d'un partage du retour d'expérience des différents projets engagés.

Enfin, les participants au séminaire de Gomel ont identifié le fait qu'une démarche de réhabilitation des conditions de vie doit également permettre une montée en puissance des acteurs locaux, en particulier en termes d'expertise locale, de confiance en soi et de capacité à se regrouper et à nouer des partenariats.

Pour ce faire, l'existence d'une fonction de facilitation est essentielle. Elle se décline sous deux formes complémentaires. La première est la facilitation stratégique au niveau du territoire. Elle permet d'aider les acteurs locaux à bâtir des projets, identifier des opportunités et des partenaires au niveau local, national et international. Le deuxième type de facilitation est une facilitation technique, qui facilite l'accès des acteurs locaux aux connaissances et savoir-faire indispensables dans différents domaines (mesure radiologique et radioprotection, santé, agriculture, …)

Date de la dernière mise à jour : 23/08/2018