Les premiers impacts de CORE au niveau territorial

Le séminaire méthodologique de Gomel
Le séminaire méthodologique de Gomel

Au niveau territorial, CORE a permis de susciter de l'enthousiasme et une forte mobilisation de nouveaux acteurs. Il a également permis de construire une dignité et un sens nouveaux de la vie dans les territoires contaminés grâce à l'ouverture à un partenariat local, régional, national et international permettant aux habitants de passer d'un statut d'objet de politiques publiques à celui de sujets adultes et de co-acteurs de la réhabilitation des conditions de vie.

De façon générale, on peut constater la mise en place d'une dynamique de restauration complexe des conditions de vie dans les territoires. Au moment du séminaire de Gomel, les premiers impacts de cette dynamique peuvent déjà être constatés En particulier, on observe un recul net et quantifiable des taux maximaux de contamination corporelle chez les enfants dans certains des districts du programme.

De plus, la construction par les habitants des territoires contaminés d'une compréhension précise et fine de la situation radiologique et des enjeux de la réhabilitation des conditions de vie sur le territoire, notamment grâce à un accès direct aux moyens de mesure radiologique, apporte aux individus et aux familles la possibilité de faire un choix de partir ou rester sur le territoire plus précisément motivé.

Toutefois, les acteurs locaux font également part de certaines frustrations : les montants alloués sont relativement faibles, et les procédures d'enregistrement des projets auprès des autorités biélorusses (qui conditionnent la mise en œuvre de ces projets) sont longues et démobilisantes.

Date de la dernière mise à jour : 23/08/2018