Le contexte du projet CORE Agri

 

Labour à Olmany
Labour à Olmany

Dans le domaine agricole, le contexte biélorusse est marqué par la coexistence de 2 systèmes de production très différents.

D'une part, le système des fermes collectives (kolkhozes et sovkhozes), hérité de la période soviétique, occupe la majorité du territoire cultivé. Ce système agricole public est la cible de la quasi-totalité des initiatives publiques en matière de prise en charge des conséquences agricoles de l'accident de Tchernobyl et d'aide au développement agricole. Il bénéficie également du soutien technique des différents instituts scientifiques publics concernés par le domaine agricole.

D'autre part, de nombreux habitants des territoires ruraux mènent une petite activité agricole privée sur des lopins de terre mis à disposition par les fermes collectives. Dans un contexte post-accidentel où l'alimentation représente la principale voie d'exposition radiologique des personnes, ces populations sont principalement concernées.
 En effet, leurs productions représentent en moyenne 50% des quantités consommées :

  • 90 % pour les légumes et les pommes de terre,
  • 10% pour les céréales,
  • 25% du total de la production animale (27% du lait, 38% des œufs et 20% de la viande et la volaille).

Dans ce contexte, l'accès de ces producteurs privés à des moyens d'amélioration de leur production, tant du point de vue économique que du point de vue radiologique, apparaît comme un objectif important.

Date de la dernière mise à jour : 23/08/2018