L'ouverture de la phase de préparation

Signature de la déclaration de principes du programme CORE
Signature de la déclaration de principes du programme CORE

Fin 2001, le Comité Tchernobyl de Biélorussie lance un appel à la communauté internationale pour engager une réflexion avec des acteurs locaux, nationaux et internationaux sur de nouvelles approches. L'objectif visé est une réhabilitation durable des conditions de vie dans les territoires contaminés en agissant sur l'ensemble des dimensions en jeu (sanitaires, économiques, radiologiques, éducatives, culturelles, …).

Différentes organisations répondent positivement à cet appel et se donnent pour mission de cerner ensemble les contours d'une telle initiative :

  • le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ;
  • les représentations diplomatiques des pays membres de l'Union Européenne à Minsk ;
  • l'Agence Suisse pour le Développement et la Coopération et les ex-participants du projet Ethos ;
  • la Commission Européenne ;
  • la Banque Mondiale ;
  • l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE).

Des réunions trimestrielles d'un Comité de préparation associant ces partenaires sont organisées à Minsk afin d'examiner les conditions d'un partenariat entre acteurs locaux, nationaux et internationaux autour d'une initiative commune. Ces réunions visent également à concevoir des mécanismes de coordination permettant, d'une part, une action concertée entre le niveau local, national et international et, d'autre part, une prise en charge globale du problème, qui intègre les différentes dimensions en jeu.

Les ressources apportées par les partenaires de la phase de préparation

Différents partenaires apportent les ressources nécessaires à cette phase de préparation. Tout d'abord, un soutien financier est apporté par le PNUD, la Banque Mondiale, le Comité Tchernobyl et l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). Ce financement est complété par une part d'autofinancement des différents partenaires.
 Le Comité Tchernobyl apporte également un soutien en termes d'organisation et d'animation à travers son département des relations internationales.

D'autre part, cette phase de préparation bénéficie d'un important engagement diplomatique (représentations diplomatiques des pays membres de l'Union Européenne et organisations internationales) dans le processus de négociation qui conduira à fixer les objectifs, les principes et les structures de coordination du programme CORE.

Un groupe d'experts biélorusse est également mobilisé pour mener un travail de repérage dans des districts contaminés biélorusses et identifier des porteurs d'initiatives et des projets potentiels.

Enfin, une partie des partenaires français impliqués dans le projet Ethos apporte un soutien stratégique et méthodologique, en particulier dans la conception des structures de coordination du programme.

Date de la dernière mise à jour : 23/08/2018