Le collège de l’ASN s’est réuni ce lundi matin 14 mars 2011 pour faire le point sur la situation au Japon.

Publié le 14/03/2011 à 14:30

Communiqué de presse

De gauche à droite : M. Philippe JAMET, Mme Margot TIRMARCHE, M. Pierre-Franck CHEVET, M. Jean-Jacques DUMONT et M. Michel BOURGUIGNON.

Le Japon fait face à une situation dramatique exceptionnelle à la suite du séisme et du tsunami qui l’ont frappé le vendredi 11 mars. Le bilan des victimes est déjà extrêmement élevé et les dégâts matériels immenses. L’ASN s’associe au peuple japonais dans l’épreuve qu’il traverse.

Cette catastrophe a eu des conséquences sur une dizaine de réacteurs nucléaires. L’Autorité de sûreté nucléaire japonaise est totalement mobilisée par la gestion des urgences graves auxquelles elle est confrontée sur ces réacteurs.

L’ASN et l’IRSN ont chacun gréé leur centre d’urgence dès le vendredi 11 mars pour analyser attentivement la situation et son évolution.

L’ASN est en relation notamment avec le Gouvernement, l’ambassade de France au Japon et l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

L’ASN répond à de nombreuses sollicitations des médias, directement, par des communiqués de presse ou par son site Internet www.asn.fr. Elle a tenu un premier point presse samedi matin.

Pour en savoir plus :

  • Délibération n° 2011-DL-0020 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 14 mars 2011 relative à la situation au Japon

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021