Indisponibilité partielle sur le système d'alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur

Publié le 05/11/2010

Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 24 octobre 2010, alors que le réacteur n°1 était en fonctionnement, l’exploitant du centre nucléaire de production d’électricité de Saint-alban/Saint-Maurice a détecté que les turbopompes du circuit d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur étaient indisponibles.

Le système d'alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur (système ASG) fournit l'eau nécessaire à l'évacuation de la puissance du réacteur en cas de défaillance partielle ou totale du système d'alimentation normale. Il est également utilisé lors des périodes de démarrage et d'arrêt du réacteur.

Il est composé de deux circuits redondants comportant chacun une pompe et une turbopompe. La turbopompe est entraînée par une turbine, elle-même actionnée par de la vapeur prélevée sur les générateurs de vapeur. En cas de perte des alimentations électriques, la turbopompe est en mesure d'assurer à elle seule l'alimentation en eau des générateurs de vapeur.

En cas d’indisponibilité partielle des deux voies du circuit ASG, l'exploitant dispose de 8 heures pour amener le réacteur vers un état dans lequel les générateurs de vapeur ne sont plus utilisés, conformément aux spécifications techniques d’exploitation (STE).

Or, la surveillance en salle de commande n’a pas permis de détecter que depuis le 22 octobre 2010, la consigne de vitesse de rotation des turbopompes était restée à « 0% » au niveau des organes de commande situés en salle de commande alors qu’elle aurait du être calée à « 100% ». Cette situation a duré 32 heures.

Dès détection de l’écart, la consigne a été immédiatement rétablie à pleine échelle et l’entière disponibilité des deux voies du système ASG a été retrouvée.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement de l’installation.

Toutefois, en raison du non-respect de la conduite à tenir dans le cadre de l'indisponibilité partielle des deux voies du circuit ASG, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie