Sortie du domaine de fonctionnement autorisé du réacteur 1 de Flamanville (Manche)

Publié le 24/05/2011

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 14 mai 2011, le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Flamanville débute les opérations de mise à l’arrêt pour rechargement en combustible. Lors de la baisse de puissance, la température du circuit primaire est descendue sous la valeur minimale autorisée par les spécifications techniques d’exploitation (STE).

Le circuit primaire est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression qui s’échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles. Les spécifications techniques d’exploitation (STE) définissent les limites autorisées pour la pression et la température du circuit primaire qui doivent être suivies en permanence notamment pendant les transitoires de puissance effectués lors de la mise à l’arrêt du réacteur.

En fonctionnement normal, le maintien du niveau d’eau dans les générateurs de vapeur et donc du refroidissement de l’eau du circuit primaire, est assuré par le circuit d’eau alimentaire (ARE). Lors des opérations de mise à l’arrêt du réacteur, les procédures de conduite requièrent le basculement de l’alimentation en eau des générateurs de vapeur, du circuit ARE vers le circuit d’alimentation de secours (ASG).

Le 14 mai 2011, pendant la phase de baisse de la puissance du réacteur, il a été constaté un refroidissement du circuit primaire plus rapide que prévu, le basculement du circuit ARE sur ASG ne semblant pas avoir été suffisamment anticipé. Les opérations de conduite qui ont été engagées, ont permis de retrouver la température fixée par les STE. Au final, la température du circuit primaire s’est écarté d’un maximum de 1% de la limite autorisée, pendant 32 minutes.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’installation, sur le personnel et sur l’environnement. Toutefois, en raison du non-respect des STE, il a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des évènements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie