Réparation trop longue d'un système de ventilation et de filtration.

Publié le 07/02/2007

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 18 janvier 2007, lors d'un test d'efficacité du système de ventilation et de filtration de la salle de commande du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Gravelines, un des filtres ne répond pas aux critères minimum requis. Les règles générales d'exploitation imposent une réparation dans un délai maximum de 3 jours, mais la remise en état de ce matériel ne sera effective que le 23 janvier.

La salle de commande d'un réacteur est équipée d'un circuit de ventilation et de filtration de l'air extérieur afin de maintenir des conditions ambiantes compatibles avec le séjour du personnel. Ce circuit comporte en particulier un dispositif de double filtration de l'iode qui serait utilisé lors d'un accident entraînant des rejets radioactifs sur le site. La disponibilité des ces deux dispositifs de filtration doit être permanente.

Des tests des filtres sont réalisés périodiquement afin de s'assurer de leur efficacité. Lors du contrôle réalisé le 18 janvier dernier, l'exploitant constate que l'efficacité d'un des filtres n'est pas suffisante. La fonction filtration du circuit de ventilation et de filtration de l'air extérieur de la salle de commande du réacteur n° 2 est donc immédiatement déclarée indisponible.

Les travaux de remise en état du circuit de filtration sont engagés rapidement, mais ne permettent pas un retour à une situation conforme dans le délai de 3 jours imposé par les règles générales d'exploitation.

L'exploitant a donc déclaré cet incident à l'Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie