Réacteur n° 4 Non-respect de la conduite à tenir dans le cadre d'une autorisation de dérogation aux spécifications techniques d'exploitation.

Publié le 05/03/2006

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le samedi 18 février 2006, lors de la réalisation d'essais de manoeuvrabilité des mécanismes des grappes de commande, le circuit primaire principal n'a pas été isolé correctement comme le prévoyait l'autorisation temporaire de dérogation aux spécifications techniques d'exploitation (STE) accordée par l'Autorité de sûreté nucléaire à l'exploitant.

Pour contrôler la réaction nucléaire dans le coeur du réacteur, l'exploitant dispose de deux moyens : les grappes de commande et le bore. Les grappes de commande contiennent des matériaux absorbant les neutrons produits par la réaction nucléaire. Elles sont introduites dans le coeur à l'aide de dispositifs mécaniques. Le bore est un composé contenu dans l'eau du circuit primaire principal qui a la propriété d'absorber les neutrons.

Afin de pouvoir vérifier le bon fonctionnement des mécanismes des grappes de commande, des tests de manoeuvrabilité étaient réalisés sous couvert d'une autorisation temporaire de dérogation aux STE. Lors de la réalisation de ces essais, il a été constaté l'arrivée d'eau dans le circuit primaire principal alors que ce circuit aurait dû être isolé pour garantir le maintien d'une concentration en bore suffisante. Toutefois, la légère diminution de la concentration en bore n'a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté de l'installation.

En raison du non respect de la conduite à tenir dans le cadre de l'autorisation temporaire de dérogation, cet événement a été reclassé par l'Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie