Réacteur n°3 Montée en puissance du réacteur trop rapide.

Publié le 06/06/2005

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 20 mai 2005, lors de la phase de redémarrage du réacteur n° 3 de la centrale nucléaire de Gravelines après son arrêt annuel pour maintenance et rechargement en combustible (consulter l'avis d'information d'arrêt de tranche), la montée en puissance du réacteur a été supérieure à la limite fixée par les règles d'exploitation.

Au cours de cette phase, la puissance du coeur du réacteur ne doit pas être augmentée trop rapidement, pour permettre un échauffement progressif du combustible et ainsi ne pas risquer de dégrader les gaines des crayons combustibles.

Or, le 20 mai 2005, cette limite a été dépassée pendant environ une heure, sans pour autant entraîner de dommage apparent sur le combustible.

Dès détection de l'écart, des actions ont été engagées pour retrouver une montée en puissance conforme aux règles d'exploitation.

Cet événement a été déclaré par l'exploitant le 24 mai 2005.

Après analyse et compte tenu de l'écart aux règles d'exploitation, l'incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie