Réacteur n° 2 Intégrité non conforme de l'enceinte de confinement du réacteur

Publié le 25/02/2005

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 21 février 2005, alors que le réacteur n° 2 était à l'arrêt, la dépose d'un bouchon qui isole une traversée de l'enceinte de confinement du réacteur a été réalisée dans une configuration du réacteur non conforme aux spécifications techniques d'exploitation.

L'enceinte de confinement est un bâtiment en béton à l'intérieur duquel se trouvent la cuve, le coeur du réacteur, les générateurs de vapeur et le pressuriseur. Elle est destinée, en cas d'accident, à retenir les produits radioactifs qui seraient libérés lors d'une rupture du circuit primaire. De ce fait, son étanchéité est particulièrement surveillée.

De nombreuses canalisations traversent cette enceinte. En arrêt de tranche, l'une de ces canalisations permet le transfert d'air comprimé à l'intérieur du bâtiment réacteur. Cet air comprimé est nécessaire aux outils utilisés pour la réalisation des contrôles et travaux de maintenance. Une vanne et un bouchon d'isolement, situées de part et d'autre de la paroi de béton, permettent d'obturer cette canalisation lorsque les spécifications techniques, les procédures de conduite ou la situation exigent l'étanchéité complète de l'enceinte.

Le bouchon d'isolement situé à l'extérieur de l'enceinte de confinement a été déposé alors que les spécifications techniques d'exploitation ne l'autorisaient pas. La vanne d'isolement située à l'intérieur de l'enceinte étant restée fermée en permanence pendant cette opération, la dépose de ce bouchon n'a eu aucune conséquence sur l'environnement extérieur.

En raison des lacunes constatées dans la surveillance des opérations de maintenance, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie