Réacteur n° 1 Perte de la mesure de la réactivité

Publié le 13/10/2005

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 29 septembre 2005, lors du déchargement du combustible du réacteur n° 1 de la centrale de Fessenheim, une coupure de courant sur un tableau électrique a entraîné la perte des mesures de la réactivité et de la concentration en bore au sein du réacteur, ainsi que l'arrêt des pompes de refroidissement de la piscine de stockage du combustible. Cette coupure est liée à une erreur dans la préparation d'un essai de décharge de batterie.

Au moment de l'incident, le réacteur était à l'arrêt. Les règles d'exploitation demandent que la mesure de la réactivité soit permanente de façon à surveiller à tout moment la puissance du réacteur. Par ailleurs, l'exploitant doit pouvoir mesurer la concentration en bore, qui a la propriété d'absorber les neutrons.

Le refroidissement de la piscine de stockage du combustible est nécessaire pour évacuer la puissance résiduelle dégagée par les assemblages combustibles présents. Cette piscine reçoit en effet les assemblages combustibles du réacteur pendant les arrêts pour rechargement. Elle sert d'autre part au stockage des assemblages usés dans l'attente de leur envoi vers une usine de retraitement.

En raison des conséquences potentielles qui auraient pu résulter de la perte des moyens de contrôle de la réactivité et de l'arrêt des pompes de refroidissement de la piscine, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie