Perte de la réfrigération de la piscine du bâtiment combustible

Publié le 28/09/2010

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 17 août 2010, une vanne du circuit de refroidissement de la piscine d’entreposage du combustible a été fermée par erreur et a provoqué l’arrêt du système de refroidissement de cette piscine.

La piscine d’entreposage du combustible a deux fonctions. D’une part, elle reçoit l’ensemble des assemblages du cœur du réacteur pendant les arrêts pour rechargement, d’autre part, elle sert à l’entreposage des assemblages usés dans l’attente de leur envoi vers une usine de traitement. Durant cette période, qui peut atteindre plusieurs années, les assemblages usés perdent une grande partie de leur radioactivité et de leur puissance résiduelle. Le refroidissement de la piscine est nécessaire pour évacuer la puissance résiduelle dégagée par les éléments combustibles présents.

Le 17 août 2010, à l’occasion d’une intervention de maintenance, une vanne du circuit de refroidissement de la piscine d’entreposage du combustible a été fermée provoquant l’interruption de sa réfrigération. Cette erreur est liée à l’utilisation d’un document de maintenance inapproprié.

Cet écart a été détecté par l’équipe de conduite notamment au travers d’indicateurs de températures et de niveaux présents en salle de commande.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement de l’installation.

Compte tenu de la durée d’indisponibilité du refroidissement de la piscine, l'incident a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie