Non respect du délai de réparation d’un équipement important pour la sûreté

Publié le 13/09/2011

Centrale nucléaire de Chooz B Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 25 août un agent de terrain constate, lors de sa ronde quotidienne, la présence d'huile au pied d’une des pompes du système de secours d’alimentation en eau des générateurs de vapeur du réacteur n°1 de la centrale de Chooz. Cette huile provient d’une fuite au niveau du bouchon de vidange du carter d’huile. Cet écart ne sera pas traité immédiatement et le 27 août, le même agent de terrain constate que la fuite n’a pas été traitée. Il signale à nouveau l’écart qui sera traité le 29 août par un resserrage du bouchon et un appoint d’huile.

Les générateurs de vapeur, qui assurent le refroidissement du réacteur par la production de la vapeur nécessaire à produire l’électricité, sont alimentés en eau en permanence. En cas de défaillance du système normal d’alimentation en eau des générateurs de vapeur, il existe un système d’alimentation de secours qui est constitué de deux motopompes et de deux turbopompes (pompes alimentés par de la vapeur). Ces matériels de secours sont importants pour la sûreté et en cas d’aléas doivent être dépannés dans les plus brefs délais. Pour la turbopompe concernée par l’événement le délai de réparation est de 3 jours. Or après une première détection au 25 août, l’aléa n’a été traité que le 29 août, soit au bout de 4 jours.

L’origine du mauvais serrage du bouchon de vidange est probablement liée à une opération de maintenance qui a eu lieu un mois auparavant.

Le non respect des procédures de traitement des écarts à l’issue de la première détection de l’évènement a retardé l’intervention de la maintenance, ce qui a eu comme conséquence un non respect du délai de réparation.

Cet incident n'a pas eu de conséquence sur la sûreté de l'installation, aucun des systèmes de secours n’ayant été sollicité. Toutefois, en raison du non respect des spécifications techniques d'exploitation, l’ASN classe cet évènement au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie