Non respect des spécifications techniques d’exploitation lors d’un essai périodique

Publié le 21/07/2011

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Depuis le 2 juillet 2011, le réacteur n°5 de la centrale nucléaire de Gravelines est en arrêt pour rechargement du combustible et maintenance. Le 14 juillet 2011, lors d’un essai périodique sur les alimentations électriques de secours, l’intervenant en charge de l’essai a réalisé une manœuvre inappropriée qui a coupé l’alimentation électrique d’un des deux tableaux de puissance du réacteur pendant dix minutes.

Durant les arrêts de réacteurs, des maintenances et des essais sont réalisés afin de s’assurer du fonctionnement sûr du réacteur. Ces essais sont réalisés en suivant des procédures précises que les opérateurs déroulent étape par étape. Lors de cet essai du 14 juillet 2011, l’intervenant n’a pas réalisé une étape prescrite par sa procédure. Il a arrêté le diesel de secours, alors connecté au tableau électrique, sans avoir au préalable réalimenté ce tableau sur une autre source de puissance.

Cet incident n’a eu aucune conséquence réelle en termes de sûreté. Il s’agit toutefois d’un non respect des spécifications techniques d’exploitation.

Cet incident a, par conséquent, été déclaré par exploitant au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie