Non-respect des spécifications techniques d’exploitation (STE)

Publié le 03/11/2017

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 20 octobre 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à une indisponibilité du système d’injection de sécurité.

Sur les réacteurs exploités par EDF, le circuit d'injection de sécurité permet, en cas de brèche dans le circuit primaire principal, de maintenir le refroidissement du cœur du réacteur en réinjectant de l’eau dans ce circuit. Ce circuit est constitué de deux voies redondantes et indépendantes. En cas d’indisponibilité de l’une de ces deux voies, les spécifications techniques d’exploitation du réacteur imposent de baisser la pression et la température du circuit primaire sous 1 heure.

Le 17 octobre 2017, le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse était en phase d’arrêt pour maintenance et renouvellement en combustible.

à 3h47, le système d’injection de sécurité a été partiellement consigné afin de permettre la réalisation d’un essai d’étanchéité d’une portion de ce circuit qui traverse l’enceinte de confinement.

à la suite d’erreurs dans le planning des équipes et d’incompréhensions entre différents acteurs, la direction de la centrale nucléaire a constaté à 9h30 qu’aucune équipe n’était en mesure de réaliser l’essai d’étanchéité prévu et a levé à 10h42 la consignation du circuit d’injection de sécurité.

Entre 3h47 et 10h42, le circuit d’injection de sécurité a donc été mis partiellement hors service sans raison valable puisque le test programmé n’a pas été réalisé, ce qui n’est pas autorisé par les spécifications techniques d’exploitation du réacteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

En raison du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie