Non-respect des spécifications techniques d’exploitation (STE)

Publié le 30/09/2011

Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 15 septembre 2011, alors que le réacteur n°1 de la centrale nucléaire de production d’électricité de Saint-Alban était en production, l'exploitant a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté portant sur le non respect de la conduite à tenir imposée par les spécifications techniques d’exploitation (STE) suite à un dysfonctionnement d’un tableau électrique 6,6 kV.

L'alimentation électrique secourue 6,6 kV fournit la puissance nécessaire aux équipements importants pour la sûreté, c'est à dire essentiellement les moto-pompes et indirectement les moteurs de vannes des systèmes de sauvegarde et les tableaux de contrôle-commande du réacteur.

En cas de dysfonctionnement d’un tableau électrique 6,6 kV, il convient de considérer indisponible l’ensemble des matériels alimentés par ce tableau.

Cette situation, correspondant à un cumul d’évènements, impose à l’exploitant de réaliser un repli du réacteur en arrêt normal alimenté par le système de refroidissement à l’arrêt (AN/RRA) sous 1 heure.

L’exploitant a rétabli dans la journée l’alimentation normale des installations par le tableau électrique 6,6 kV mais n’a pas replié sous 1 heure le réacteur en arrêt normal alimenté par le système de refroidissement à l’arrêt (AN/RRA) et de fait n’a pas respecté la conduite à tenir en réalisant le repli du réacteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence ni sur le personnel, ni sur l’environnement. Toutefois, en raison du non respect de la conduite prévue par les spécifications techniques d’exploitation de la centrale, il a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie