Non-respect des règles générales d'exploitation

Publié le 04/12/2006

Centrale nucléaire de Civaux Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 8 novembre 2006, dans le cadre d'une opération de remplissage d'un réservoir, deux systèmes indépendants assurant la sûreté du réacteur ont été rendus simultanément indisponibles, ce qui n'est pas autorisé par les règles générales d'exploitation.

L'ouverture d'une vanne d'alimentation en eau du réseau de lutte contre l'incendie était programmée afin de remplir un réservoir situé entre les deux enveloppes en béton constituant l'enceinte de confinement du réacteur. Cette opération avait fait l'objet d'une dérogation aux règles générales d'exploitation accordée par l'Autorité de sûreté nucléaire sous réserve que l'ensemble des autres matériels assurant la sûreté du réacteur soit opérationnel. Cette condition n'a pas été respectée, la vanne d'alimentation en eau ayant été ouverte pendant 2 heures et 30 minutes alors qu'un autre système de sûreté n'était pas opérationnel en raison d'une opération de maintenance en cours sur celui-ci.

L'Autorité de sûreté nucléaire a effectué une inspection réactive le 20 novembre 2006. Les inspecteurs ont constaté des lacunes en matière de préparation et de suivi de l'intervention, notamment en terme d'assurance qualité. Le processus de gestion des dérogations aux règles générales d'exploitation et des exigences associées doit être renforcé. Un partage inadéquat des tâches entre services du site a également été relevé.

  • Consulter la lettre de suite d'inspection du 20 novembre 2006

En raison des lacunes en matière d'assurance qualité, l'exploitant a classé cet événement significatif pour la sûreté au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014