Non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur 1 concernant le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur

Publié le 18/05/2021

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 15 avril 2021, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect d’une règle générale d’exploitation du réacteur 1 concernant le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur ASG.

Les règles générales d’exploitation (RGE) sont un recueil de règles approuvées par l’ASN qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation et les prescriptions de conduite associées. Elles limitent les interventions sur les équipements qui conduiraient à dégrader les fonctions de sûreté requises en fonction du domaine d’exploitation.

Le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG) permet de garantir, en situation accidentelle, l’alimentation en eau des générateurs de vapeur afin de refroidir le réacteur. Il est constitué de quatre pompes et notamment deux turbopompes entraînées par turbine à vapeur.

Le 5 avril 2021, le réacteur 1 se trouvait dans le domaine d’exploitation d’arrêt normal sur générateur de vapeur (AN/GV). Lors de la réalisation d’un essai périodique, l’exploitant a détecté une anomalie de fonctionnement d’une vanne d’alimentation en vapeur de l’une des turbopompes du système ASG. Il a alors considéré ce matériel comme indisponible et a engagé des travaux de réparation.

Le 13 avril 2021, l’exploitant a réalisé une analyse a posteriori de cette situation[1]. A cette occasion, EDF a tout d’abord identifié que l’anomalie détectée sur la vanne d’alimentation de la vapeur ne remettait finalement pas en cause la capacité de l’équipement à assurer sa fonction. Dans cette situation, les règles générales d’exploitation n’autorisent alors pas de mettre volontairement hors-service le matériel. EDF a également mis en évidence l’indisponibilité simultanée de cet équipement avec d’autres matériels de l’installation, conduisant au non-respect de la conduite à tenir dans cette situation.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement. Toutefois, en raison du non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur et de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

La turbopompe concernée par le dysfonctionnement de la vanne d’alimentation en vapeur a été remise en service le 6 avril 2021. L’exploitant doit désormais transmettre à l’ASN le retour d’expérience approfondi de cet évènement. L’ASN sera vigilante quant à l’analyse des causes techniques et organisationnelles ayant entraîné l’absence de détection de l’écart.

 

Cette analyse a posteriori est consécutive à la découverte de plusieurs anomalies sur le système ASG, voir notamment l’avis d’évènement au lien suivant :

Publié le 18/05/2021

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Non-respect des règles générales d’exploitation [...]

Le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG) permet de garantir, en situation accidentelle, l’alimentation en eau des générateurs de vapeur afin de refroidir le réacteur. Il est constitué de quatre pompes et notamment deux turbopompes entraînées par turbine à vapeur.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie