Non-respect des conditions prescrites pour l’intervention de remise en état des supports de filtres des circuits d’eau brute secourue

Publié le 23/11/2011

Le 9 novembre 2011, une intervention a été réalisée sur le circuit d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur du réacteur n° 2, contrairement aux mesures prescrites pour la durée des opérations de remise en état du circuit d’eau brute secourue.

Suite à l’incident du 30 mai 2011, l’ASN a demandé à l’exploitant de remettre en conformité au plus tôt les circuits d’eau brute secourue des réacteurs n° 2 et 3 (voir avis d’incident du 7 octobre 2011). Pour réaliser ces travaux, l’exploitant a demandé une modification temporaire des règles d’exploitation. L’ASN a donné son accord le 4 novembre 2011 sous réserve de ne pas intervenir sur certains matériels de secours.

Le 8 novembre 2011, l’ASN a réalisé une inspection inopinée pour s’assurer que l’exploitant réalisait son intervention conformément au dossier et qu’il prenait bien en compte les demandes de l’ASN. Les inspecteurs ont constaté un manque de rigueur dans les modalités d’intervention, ce qui a conduit à l’arrêt du chantier. L’exploitant a engagé une analyse approfondie des interventions réalisées en parallèle des travaux de remise en états des installations. Cette analyse a fait apparaître qu’une intervention, non autorisée dans l’accord de l’ASN, avait été faite le 9 novembre 2011 sur le circuit d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur.

Cet incident n’a pas eu de conséquence réelle en termes de sûreté, le matériel de secours n’ayant pas été sollicité.

Cet incident a été déclaré par l’exploitant au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie