Non respect de la qualification au risque sismique

Publié le 11/01/2008

Centrale nucléaire de Civaux Réacteurs de 1450 MWe - EDF

La fixation inadéquate de plusieurs vannes a conduit à la perte de leur qualification au risque sismique.

Le 27 septembre 2007, le contrôle visuel des vannes d'isolement du circuit de décharge à l'atmosphère du réacteur 1 a mis en évidence, pour l'une d'entre elles, l'absence d'un écrou sur l'un des 4 goujons de fixation de la vanne ainsi que l'endommagement de sa rondelle frein.
Le circuit de décharge à l'atmosphère a pour rôle d'évacuer sous forme de vapeur la puissance résiduelle transmise du circuit primaire vers les générateurs de vapeur. Il est utilisé lorsque le réacteur est refroidi par les générateurs de vapeur et que la vapeur ne peut être envoyée vers la turbine ou le condenseur.

Lors du remplacement du goujon, de la rondelle frein et de l'écrou, les intervenants ont également constaté le desserrage de 2 autres écrous. Dans cette situation, il n'était plus possible de garantir la tenue de la vanne en cas de survenue d'un séisme important. Les contrôles complémentaires réalisés sur les vannes du même type équipant le réacteur 2 ont également fait apparaître plusieurs non conformités de serrage.

Les fixations des différentes vannes ont été remises en conformité et cet événement a fait l'objet d'une diffusion d'information auprès des autres centrales, afin qu'elles procèdent aux mêmes vérifications.

L'origine de ces écarts serait l'absence de respect des règles de l'art lors du remontage de ces vannes au cours d'interventions de maintenance passées.

Cet événement résultant d'une accumulation d'erreurs humaines, l'exploitant a classé cet événement significatif pour la sûreté au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie