Non-respect d’une spécification technique d’exploitation relative au système d’extinction incendie dans deux halls d’entreposage de fûts de déchets de l’atelier STE3

Publié le 03/10/2011

Station de traitement des effluents liquides et des déchets solides (STE3) Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 17 juin 2011, lors d’un essai en eau des tuyauteries du système d’extinction incendie du hall S 111-4 conçu pour entreposer des fûts de déchets bitumés de traitement d’effluents de l’atelier STE 3 mais actuellement vide, l’exploitant a constaté le bouchage de plus de la moitié des 56 buses qui permettent, en cas d’incendie, l’aspersion d’un mélange composé d’eau et d’un émulseur.

Au cours du mois de septembre 2011, des investigations complémentaires par caméra endoscopique d’une partie des tuyauteries des trois autres halls similaires de l’atelier ont été menées. Elles ont montré la présence d’eau stagnante dans les tuyauteries du système d’extinction des halls S105-4 et S 112-4 et la présence d’émulseur durci dans les tuyauteries du hall S 101-4.Actuellement, deux de ces halls d’entreposage de fûts de déchets sont pleins et un troisième n’est rempli qu’à 20%.

Bien que le risque d’incendie dans les halls d’entreposage des fûts de déchets bitumés soit considéré comme très faible, une spécification technique d’exploitation prévoit des moyens d’extinction incendie spécifiques au titre de la défense en profondeur. Au vu des constations faites, l’exploitant a jugé qu’il ne pouvait pas assurer la complète efficacité du système d’extinction incendie dans les halls S 101-4 et S 111-4. Consécutivement les spécifications techniques d’exploitation précitée ne sont donc plus respectées.

Des investigations complémentaires sont en cours afin de statuer sur le caractère opérationnel de l’extinction incendie des halls S 105-4 et S112-4.

Des dispositions provisoires ont été mises en œuvre afin de limiter les sources d’ignition dans les trois halls contenant des fûts de bitume. Par ailleurs la prochaine campagne de production de fûts de déchets bitumés n’est pas prévue avant l’été 2012. Il n’y aura donc aucun mouvement de fûts dans ces halls d’entreposage.

Cet événement n’a pas eu d’impact sur le personnel, ni sur l’environnement. Toutefois, en raison du non-respect d’une spécification technique d’exploitation, cet événement a été classé par l’ASN au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie