Non-respect d'une conduite à tenir à la suite de la défaillance de deux vannes

Publié le 22/08/2008

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 11 août 2008, alors que le réacteur n°1 est en cours de refroidissement pour effectuer un rechargement en combustible, deux défaillances sont détectées, l'une sur une vanne du circuit d'injection de sécurité et l'autre sur le circuit de refroidissement du réacteur à l'arrêt.

Le circuit de refroidissement à l'arrêt assure, lors des phases d'arrêt des réacteurs, l'évacuation de la chaleur résiduelle provenant des combustibles encore présents dans le coeur de réacteur.
Le circuit d'injection de sécurité permet en cas d'accident, par exemple une fuite importante du circuit primaire de refroidissement du réacteur, d'introduire de l'eau borée sous haute pression dans celui ci afin d'arrêter la réaction nucléaire et d'assurer le refroidissement du coeur.

L'appréciation incomplète de la situation liée à la défaillance de ces vannes a conduit l'exploitant à ne pas initier le passage du réacteur dans un état d'arrêt plus adéquat dans le délai imposé par les spécifications techniques d'exploitation. Lorsque l'exploitant s'aperçoit de cette mauvaise appréciation, les vannes ne sont pas encore réparées et le délai est dépassé.


En raison du non-respect de la conduite à tenir définie dans les spécifications techniques d'exploitation, l'événement a été classé par l'exploitant au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie