Mise à jour de l'avis d'information du 30 novembre 2000 sur l'anomalie relative au blocage en position ouverte de clapets anti-retour de type VELAN-RATEAU

Publié le 22/10/2001

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

EDF a détecté une anomalie générique concernant le blocage en position ouverte de clapets de type VELAN-RATEAU, ce qui a fait l'objet d'une déclaration d'incident générique le 15 juin 2000. Ces clapets anti-retour équipent certains circuits du réacteur et ont pour fonction l'isolement du circuit primaire principal vis-à-vis des circuits connectés et l'isolement de l'enceinte de confinement en évitant le retour de fluides vers l'extérieur.

L'origine de ce défaut est une erreur de conception qui a conduit à un problème mécanique pouvant empêcher la fermeture du clapet. Cette anomalie avait déjà été mise en évidence par l'Autorité de sûreté, à l'occasion d'une inspection le 18 novembre 1999 menée dans les locaux du constructeur, la société VELAN SA à Lyon. A la suite de cette inspection, l'Autorité de sûreté a demandé à EDF de proposer une stratégie de vérification et de remise en conformité si nécessaire de ces clapets, sur l'ensemble des réacteurs en exploitation.

Dans le cadre de ce plan, cette anomalie a déjà été détectée sur des clapets anti-retour de ce constructeur sur le réacteur 2 de la centrale nucléaire de Golfech, le 12 mai 2000, le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Chinon B, le 18 juillet 2000 le réacteur 2 de la centrale de Fessenheim, le 4 septembre 2000, et le réacteur 2 de la centrale du Blayais, le 19 avril 2001. Les clapets correspondant ont été réparés.

Du fait que cette anomalie pourrait entraîner plusieurs défaillances simultanées, cet incident générique a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie