Mauvais réglage du débit de ventilation du local des pompes du circuit de refroidissement intermédiaire du réacteur n°2

Publié le 11/09/2013

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 3 septembre 2013, l'exploitant de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au mauvais réglage du débit de ventilation du local des pompes du circuit de refroidissement intermédiaire du réacteur n°2.

Le circuit de refroidissement intermédiaire permet de refroidir, en fonctionnement normal comme en situation accidentelle, l'ensemble des matériels et fluides des systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur.

Un système de ventilation permet d’assurer des conditions de températures garantissant le bon fonctionnement des matériels de ce système. Les débits de ce système de ventilation doivent notamment permettre, lors d’une situation accidentelle, le refroidissement des pompes et des échangeurs du circuit de refroidissement intermédiaire.

Le 3 septembre 2013, l’exploitant a réalisé un contrôle du débit de la ventilation d’un ventilateur des locaux des pompes du système de refroidissement intermédiaire du réacteur n°2. Le débit mesuré au cours de cet essai était inférieur au seuil minimum requis par les règles générales d’exploitations.

Dès la détection de l’écart, l’exploitant a procédé aux réglages techniques pour retrouver un niveau de débit satisfaisant sur ce ventilateur. L’écart a été corrigé dans la journée du 3 septembre 2013.

En première analyse, il semble que le mauvais réglage de ce ventilateur résulte d’une manœuvre inappropriée du dispositif de réglage du débit. En cas de situation accidentelle, le débit de refroidissement insuffisant aurait pu causer un échauffement voire une détérioration du système de refroidissement intermédiaire.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement de l’installation.

En raison du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie