Légère contamination interne de travailleurs lors d'une intervention de maintenance - Réacteurs n°1 et n°2

Publié le 02/12/2002

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 2 décembre, lors d'une intervention de récupération d'un filtre dans le bâtiment des auxiliaires nucléaires, 7 agents de la centrale ont été légèrement contaminés.

L'intervention consistait à récupérer les éléments d'un filtre contaminé répandus au fond d'un puits du fait de la détérioration du filtre. Les opérateurs travaillaient sur la dalle de béton située au-dessus du puits. L'intervention a été interrompue à la suite du déclenchement d'une alarme de contamination dans le puits.

Les contrôles effectués en sortie de zone contrôlée ont détecté la contamination des 7 agents. Des contrôles complémentaires ont montré une contamination interne des agents de l'ordre du 1/100ème de la limite annuelle autorisée.

L'Autorité de sûreté nucléaire a conduit le 3 décembre une inspection réactive.

Les principales conclusions de cette inspection montrent une insuffisance d'analyse préalable à cette intervention présentant un fort risque d'irradiation et de contamination.

Compte tenu de son impact radiologique négligeable, vu le niveau très faible de la contamination mesurée, cet événement n'est pas classé sur l'échelle internationaleINES. Les faiblesses relevées lors de l'inspection devront cependant être corrigées.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie