Installation IONISOS de Sablé sur Sarthe (72)

Publié le 09/02/2010

Installation d'ionisation de Sablé-sur-Sarthe Installation d'ionisation - Ionisos

Le 6 janvier 2009, alors que l’installation d’ionisation de l’entreprise IONISOS était en arrêt pour des opérations de rechargement de sources radioactives, les opérateurs n'avaient pas mis en place les dispositions définies dans le référentiel de sûreté, afin de garantir la radioprotection du personnel en cas d’incident lors de la manipulation des sources radioactives.

La société IONISOS utilise des sources radioactives de haute activité, principalement, pour stériliser des accessoires médicaux. Ces sources sont disposées dans deux cadres métalliques, appelés porte-sources, positionnés, pendant les opérations de rechargement de sources radioactives, en fond de piscine en position de sûreté.

Lors des opérations de manutention, les sources radioactives sont manipulées à l’aide de perches spéciales. Une chaînette est mise en place à l’extrémité supérieure de la perche, pour éviter toute remontée intempestive des sources à moins de 3,5 mètres de la surface de la piscine.

L’évènement a été mis en évidence par l’Autorité de Sûreté Nucléaire lors d’une inspection inopinée réalisée le 6 janvier 2009. Lors de l’inspection du 9 décembre 2009, l’exploitant a précisé que le dispositif n’avait pas été mis en place car son encombrement nuit à la maniabilité des perches lors des opérations de manipulation des sources et qu’une solution technique de remplacement était toujours recherchée.

L’Autorité de Sûreté Nucléaire a demandé à l’exploitant de déclaré cet événement. Dans l'attente d’une solution technique de remplacement, l’exploitant s’est engagé le 15 janvier 2010 à réaliser les opérations de manipulation des sources dans les conditions définies dans le référentiel de sûreté.

Cet événement n'a eu aucune conséquence pour le personnel ni pour l'environnement.

Cependant, du fait des conséquences potentielles d'exposition d'une personne aux rayonnements ionisants et du non-respect du référentiel de sûreté, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie