Indisponibilité totale du circuit d’injection de sécurité à basse pression du réacteur 2

Publié le 29/07/2021

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 19 juillet 2021, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un évènement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité des deux voies du circuit d’injection de sécurité à basse pression (RIS BP) du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Cruas-Meysse.

Le circuit d’injection de sécurité (RIS) permet, en cas d’accident causant une brèche au niveau du circuit primaire du réacteur, d’introduire de l’eau borée sous pression dans celui-ci afin d’étouffer la réaction nucléaire et d’assurer le refroidissement du cœur. Ce système est, entre autres, constitué de deux pompes d’injection à basse pression qui permettent une injection directe de l’eau borée puis une injection par recirculation de l’eau récupérée dans les puisards du bâtiment réacteur, une fois que les réservoirs d’eau borée sont vides.

Du point de vue technologique, ces deux pompes sont connectées à une ligne d’injection commune, dite de débit « nul », qui protège les pompes contre les surpressions lorsqu’elles sont mises en service. La disponibilité du circuit d’injection de sécurité basse pression est notamment garantie par la position ouverte de la vanne située sur cette ligne commune.

Le 13 juillet 2021 à 12h19, le réacteur 2 est en état d’arrêt, refroidi par le circuit de refroidissement à l’arrêt. A l’issue d’un essai périodique, la vanne située sur la ligne d’injection de débit « nul » est fermée par erreur, rendant les deux voies du circuit RIS BP indisponibles. Cette situation n’est pas conforme aux règles générales d’exploitation (RGE) de l’installation qui imposent que les deux voies de recirculation RIS BP soient disponibles jusqu’au déchargement du réacteur.

La situation est détectée le 14 juillet 2021 à 3h14 lors de la réalisation d’une évaluation de sûreté et les deux voies du circuit RIS BP sont alors immédiatement rendues disponibles. L’indisponibilité des deux voies du circuit RIS BP a duré environ 15h.

Les RGE tolèrent une durée maximale d’indisponibilité de 24 heures des deux voies du circuit RIS BP. En outre, le circuit d’injection de sécurité basse pression n’a pas été sollicité pendant la durée de l’évènement. Cet évènement n’a donc pas eu de conséquence sur les installations, le personnel ou l’environnement.

Toutefois, en raison des lacunes d’assurance de la qualité à l’origine de cet événement et de sa détection tardive, l’événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie