Indisponibilité de l’une des deux voies du circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt

Publié le 10/08/2010

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 28 juillet 2010, lors des opérations de redémarrage du réacteur n° 4 après son arrêt pour rechargement, un fonctionnement anormal de l’une des deux voies du circuit de refroidissement à l’arrêt a été détecté.

Ce circuit assure, lors des phases d’arrêt du réacteur, la circulation et un niveau d’eau minimal dans le circuit primaire, afin d’évacuer la chaleur résiduelle provenant des combustibles encore présents dans le cœur du réacteur. Il est constitué de deux voies redondantes.

Lors du redémarrage du réacteur, l’exploitant a constaté que le débit de l’une des deux voies du circuit de refroidissement à l’arrêt ne respectait pas les critères fixés par les règles générales d’exploitation. Dès la détection de l’écart, la voie incriminée du circuit a été déclarée indisponible du point de vue de la sûreté.

L’exploitant a décelé une erreur de montage d’équipements du circuit sur lesquels des opérations de maintenance avaient eu lieu lors de l’arrêt. Les actions permettant de corriger le dysfonctionnement constaté ont été mises en œuvre.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, cet événement ayant entraîné l’indisponibilité temporaire d’une voie du circuit de refroidissement et ayant été détecté tardivement, il a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie