Indisponibilité de cadres de bouteilles d'air de secours.

Publié le 26/02/2008

Usine de traitement d'éléments combustibles irradiés provenant des réacteurs nucléaires à eau ordinaire (UP3-A) Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le jeudi 21 février 2008, un agent de l'usine de retraitement d'AREVA NC La Hague a détecté un dysfonctionnement sur une vanne remettant en cause la disponibilité d'un cadre de bouteilles d'air de secours, alors que le premier cadre de bouteilles était indisponible depuis le 19 février. Cette situation a duré 3h15 alors que la limite fixée par les règles générales d'exploitation (RGE) est de 1h36.

Les RGE sont un recueil de règles approuvées par l'Autorité de sûreté nucléaire, qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l'installation.

Certaines solutions radioactives présentent un phénomène de dégagement gazeux d'hydrogène et présentent un risque d'explosion dès l'atteinte d'un seuil de concentration de 4% en hydrogène dans le ciel de cuve. Pour se prémunir de ce risque, une circulation d'air est réalisée par les différents systèmes suivants d'alimentation représentant les lignes de défense :

  • air comprimé du réseau du site,
  • air comprimé du premier cadre de bouteilles de secours,
  • air comprimé du deuxième cadre de bouteilles de secours.

Les règles générales d'exploitation exigent, en cas d'indisponibilité des deux cadres, le respect d'un délai de 1h36 pour brancher un autre cadre de secours.

Lors de cet événement, l'air comprimé du réseau du site est resté disponible.

Cet incident n'a pas eu de conséquences significatives, ni sur l'environnement, ni sur la santé des travailleurs ou du public. Néanmoins, en raison du non respect des règles générales d'exploitation, il a été classé par l'autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l'échelle internationale des évènements nucléaires (INES).

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie