Indisponibilité d'une voie circuit d'injection de sécurité haute pression du réacteur en production

Publié le 12/09/2008

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 11 août 2008, alors que le réacteur n° 1 était en puissance, EDF a constaté qu'une partie du circuit d'injection de sécurité n'était pas disponible.

Le circuit d'injection de sécurité (RIS) permet, en cas d'accident, par exemple une fuite importante du circuit primaire du réacteur, d'introduire de l'eau borée sous haute pression dans celui-ci afin d'étouffer la réaction nucléaire et d'assurer le refroidissement du coeur.
Il est constitué de deux voies redondantes.

Afin de vérifier le fonctionnement des systèmes de commande et de sécurité sur une centrale nucléaire, des essais périodiques sont régulièrement réalisés.

Au cours de l'un d'eux, l'opérateur a constaté un mauvais réglage d'une vanne rendant indisponible l'une des voies du circuit RIS haute pression. Ce mauvais réglage datait de mai 2008. L'autre voie aurait toutefois été disponible.

Le réglage de la vanne a été repris et le circuit d'injection de sécurité a été rendu totalement disponible.

Cet événement n'a pas eu de conséquence sur les installations, sur l'environnement ou sur les travailleurs.

En raison de l'indisponibilité prolongée d'un circuit important pour la sûreté, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie