Indisponibilité d'une pompe d'injection de sécurité - Réacteur n°1

Publié le 03/10/2001

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 8 septembre, alors que le réacteur 1 était en fonctionnement, une pompe d'injection de sécurité a été rendue indisponible lors d'une opération de remplissage de réservoirs.

Le rôle de cette pompe est d'assurer l'injection aux joints d'étanchéité des pompes primaires en cas de perte totale des alimentations électriques. Les pompes primaires assurent la circulation de l'eau dans le circuit primaire et donc le refroidissement du coeur.

En préalable au remplissage des réservoirs, il est nécessaire de maintenir en position ouverte ou fermée, selon le cas, un certain nombre de robinets d'isolement.

Suite à une mauvaise interprétation de documents d'intervention, un robinet du circuit, qui aurait dû normalement rester ouvert, a été fermé. Cette fermeture erronée a provoqué l'indisponibilité d'une pompe d'injection de sécurité.

Cet incident n'a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté de l'installation. Néanmoins, cet incident traduit la mise en oeuvre incomplète d'actions correctives prises consécutivement à un incident similaire survenu le 21 avril 2001 sur le réacteur 2.

C'est la raison pour laquelle l'Autorité de sûreté a décidé de classer cet incident au niveau 1 de l'échelle INES.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie