Heurt d'un assemblage combustible lors du déchargement du réacteur n°2

Publié le 17/11/2006

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 2 octobre 2006, lors du déchargement des assemblages combustibles dans la piscine du bâtiment réacteur n°2, un élément combustible en a heurté un autre encore en place dans le coeur du réacteur.

A chaque arrêt de réacteur pour rechargement, les assemblages combustibles sont évacués de la cuve située dans la piscine du bâtiment réacteur et sont stockés en attente dans la piscine de stockage du combustible.

En période de déchargement, la piscine du bâtiment réacteur est remplie d'eau borée dès que le couvercle de la cuve est retiré.

Lors de cet événement, la défaillance d'un capteur de la machine servant au déchargement des éléments combustible a conduit au mouvement inattendu d'un assemblage, conduisant ainsi à un choc entre deux de ces éléments. Cette défaillance fait suite à des modifications réalisées sur cette machine de déchargement lors du dernier arrêt du réacteur n°2 en 2005. La réactivité des opérateurs en charge du suivi du déchargement a permis de stopper immédiatement le mouvement de la machine et d'éviter une rupture de la gaine des assemblages combustibles. Des déformations limitées ont toutefois été observées sur certaines gaines de cet assemblage de combustible qui ne sera pas rechargé.

Cet incident n'a pas eu de conséquence sur l'intégrité des barrières de confinement.

En raison de ces éléments, cet incident a été classé au niveau 0 de l'échelle INES qui en compte 7.

L'autorité de sûreté nucléaire a procédé à une inspection réactive le 3 octobre 2006. Cette inspection a mis en évidence une bonne réactivité des intervenants en surveillance lors de l'incident.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 0

Écart