Fuite sur un générateur de vapeur

Publié le 28/02/2006

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Dans la nuit du samedi 11 février au dimanche 12 février, alors que le réacteur n° 4 était en fonctionnement, une fuite entre le circuit primaire et le circuit secondaire a été détectée au niveau du générateur de vapeur n° 2.

Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température (320°C) et pression élevée (155 bar) dans le coeur du réacteur et l'eau du circuit secondaire, qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Il comporte environ 3300 tubes en forme de U renversé.

Le samedi 11 février, à 21h54, les agents de conduite constatent la fuite et appliquent les procédures d'arrêt du réacteur. De l'eau du circuit primaire est toutefois passée dans le circuit secondaire. Le débit évalué de la fuite est resté inférieur à 500 litres par heure au cours de l'événement. Les mesures qui ont été effectuées dans le circuit secondaire n'ont pas révélé d'augmentation significative de la radioactivité.

Une inspection réactive a été menée par l'Autorité de sûreté nucléaire le 23 février sur la conduite du réacteur au cours de l'événement. Les inspecteurs ont pu constater une bonne maîtrise de l'incident par les équipes de conduite.

Le réacteur n° 4 est actuellement en arrêt pour maintenance. Les premières opérations de contrôle réalisées ont permis de localiser le défaut sur l'un des tubes du générateur de vapeur. Des études sont en cours afin de déterminer l'origine de la détérioration de ce tube.

En raison de l'évolution de la fuite au-delà des critères des spécifications techniques d'exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie