Ecart d’étalonnage des sondes de température

Publié le 02/07/2010

Centrale nucléaire de Chooz B Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 22 juin 2010, l’exploitant du CNPE de Chooz B a découvert que certaines des sondes de température utilisées pour étalonner les capteurs d’exploitation avaient une incertitude de mesure trop importante. Au total, il s’avère que 10 capteurs sur le réacteur n°1 et 13 sur le réacteur n°2 ont été vérifiés avec une sonde d’étalonnage inappropriée.

L’incertitude de mesure des sondes d’étalonnage était de +/-2,5°C alors que l’incertitude de mesure des capteurs d’exploitation concernés était de +/- 0,4°C. Potentiellement les capteurs ainsi vérifiés avec ces sondes d’étalonnage auraient pu être légèrement déréglés sans que le contrôle ne permette de s’en apercevoir.

Après vérification des capteurs concernés, l’exploitant de Chooz B a repris le réglage de deux capteurs. L’un de ces capteurs était situé sur un moteur diesel du réacteur n°2. Ces moteurs sont des organes de secours conçus pour alimenter certains matériels importants pour la sûreté en cas de perte des alimentations électriques extérieures.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté de l’installation. Toutefois, cet écart ayant impacté différents matériels sur les deux réacteurs de la centrale, et notamment un organe de secours contribuant à assurer la sûreté du réacteur en cas de défaillance des systèmes normaux d’exploitation, l’ASN a décidé de classer cet événement au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie