Détection tardive de l’indisponibilité partielle de la fonction d’extraction d’iode du système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 2.

Publié le 03/08/2021

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 27 juillet 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité partielle de la fonction d’extraction d’iode du système de ventilation du bâtiment combustible du réacteur 2.

Le bâtiment combustible est équipé d’un circuit de ventilation et de filtration de l’air (DVK). Ce circuit permet de maintenir la température ambiante dans les limites acceptables pour le personnel et les matériels. En cas d’accident lors de la manutention des assemblages de combustible, ce circuit, composé de deux voies redondantes, assure également le confinement du bâtiment et la filtration de l’air pour éviter tout rejet accidentel à l’extérieur de la centrale, notamment d’iode radioactif.

Le 21 juillet 2021,  les équipes de conduite du réacteur 2 ont mis en évidence le fait que le débit d’air d’une des deux voies du circuit DVK était inférieur de moitié au débit prévu.

Après investigation, l’exploitant a déterminé que l’origine de ce débit insuffisant était une inversion dans le  câblage d’un ventilateur réalisée lors d’une intervention de maintenance le 9 juillet 2021.

Cet événement a rendu indisponible l’une des deux voies du circuit de ventilation et de filtration d’air du bâtiment combustible du réacteur 2 entre le 9 et le 23 juillet 2021. Pendant cette période, l’exploitant a procédé à des opérations de manutention sur des assemblages de combustible ; or ces manutentions requièrent, au titre des règles générales d’exploitation, la disponibilité des deux voies de ce circuit, qui peut être appelé à remplir une fonction de sûreté, le confinement, en cas d’accident de manutention qui endommagerait la gaine des assemblages de combustible.

Dans le cas d’un tel accident, l’autre voie de ce circuit aurait pu remplir l’intégralité de la fonction de filtration de l’air du bâtiment combustible, mais ce défaut de câblage aurait entraîné un retard dans la mise en service de celle-ci.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’environnement ou sur les travailleurs. Cependant, en raison du non-respect des règles générales d’exploitation ainsi que de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Dès la détection de l’écart, EDF a engagé une analyse approfondie de cet événement puis a procédé à la remise en état et à la requalification de l’équipement concerné. L’ASN veillera à la qualité des actions prises pour en éviter son renouvellement.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie