Non-respect des spécifications techniques d’exploitation lié à la détection tardive de l’indisponibilité d’un système de protection du réacteur

Publié le 24/06/2011

Centrale nucléaire du Bugey Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 15 juin 2011, alors que le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de production d’électricité du Bugey était en cours de redémarrage au terme de l’arrêt pour maintenance et rechargement dans le cadre de sa troisième visite décennale, l'exploitant de la centrale nucléaire a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté portant sur la détection tardive de l’indisponibilité d’un système de protection du réacteur.

Les systèmes de protection du réacteur sont des systèmes de sûreté qui ont pour principales fonctions la détection de situations anormales et le déclenchement des systèmes de sauvegarde appropriés, afind’empêcher le fonctionnement du réacteur hors des limites sûres spécifiées ou de réduire les conséquences d’un franchissement intempestif de ces limites.

Le 10 juin 2011, à la suite de l’apparition d’alarmes de température, l'exploitant a constaté que quatre vannes étaint ouvertes de manière incomplète, grevant ainsi le bon fonctionnement d’un système de protection du réacteur. Dans cette situation, en cas de montée en température excéssive au niveau du cœur, le système d’arrêt automatique n’aurait pas fonctionné correctement. Dès sa détection, l'écart a été immédiatement corrigé.

Toutefois l’analyse a montré que des alarmes signalant que ces quatre vannes étaient ouvertes de manière incomplète étaient présentes depuis le 8 juin 2011. Conformément aux spécifications techniques d’exploitation, ce défaut aurait du être traité dans un délai n’excédant pas 24 heures.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, en raison de la détection tardive de cette situation à l’origine du non-respect des spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie