Dépassement du délai de réparation d'une chaîne de mesure neutronique.

Publié le 12/03/2008

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 1er mars 2008, alors que le réacteur n°2 était à l'arrêt pour maintenance, une chaine de mesure neutronique a été détectée défaillante et n'a pas pu être réparée dans le délai de 3 jours prévu dans les spécifications techniques d'exploitation (STE).

Pour surveiller en permanence le flux de neutrons émis par le coeur du réacteur afin de détecter toute variation de puissance, l'exploitant dispose, lorsque le réacteur est à l'arrêt, de deux chaînes de mesure du flux neutronique.

Le 1er mars dernier, l'une des chaînes de mesure neutronique du réacteur n°2 a présenté des valeurs incohérentes par rapport à l'autre chaîne. Dans l'attente de la résolution de ce problème, l'exploitant a procédé à la mise en place de mesures compensatoires afin de retrouver un niveau de sûreté suffisant. Cependant, les investigations menées n'ont pas permis de retrouver le bon fonctionnement de la chaîne défaillante avant la fin de la durée fixée dans les STE.

Cet incident n'a pas eu de conséquences réelles sur la sûreté du réacteur qui était à l'arrêt.
Néanmoins, en raison du non respect des spécifications techniques d'exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie