Départ de feu sur un chantier de conditionnement de déchets

Publié le 12/07/2006

Usine de production de radioéléments artificiels Fabrication ou transformation de substances radioactives - Cis-Bio

Le 20 décembre 2005, dans le sous sol de l'usine de production de produits radiopharmaceutiques exploitée par CISBIO International, sur un chantier de découpe par disque abrasif et de conditionnement de déchets radioactifs, un feu s'est déclaré et a été maîtrisé sans l'intervention des pompiers.

Ce départ de feu, dû au début de combustion d'un filtre, a déclenché la détection incendie et une alarme auprès du service d'intervention (FLS) du centre du CEA. Croyant que les opérateurs étaient encore sur le chantier, un agent de la FLS a inhibé la détection incendie des lieux.

Entre-temps, une balise de surveillance de l'ambiance radiologique du local s'est déclenchée et le sous-sol a été évacué.

Ce n'est qu'environ une heure plus tard que les agents, de retour sur le chantier, ont constaté la présence de fumées et le début de combustion du filtre installé à l'amont du système de ventilation du chantier. Ils ont combattu immédiatement ce début d'incendie avec les extincteurs à eau pulvérisée à leur disposition.

Ni les agents de première intervention de l'installation, ni les agents de la FLS n'ont été sollicités lorsque le début de combustion a été découvert.

Cet événement révèle une insuffisance des mesures de prévention, notamment l'absence d'anticipation d'une évacuation d'un chantier en cours (pendant laquelle les moyens manuels d'extinction ne peuvent être mis en oeuvre), et une insuffisance de communication entre les différents intervenants qui a conduit à des représentations erronées et divergentes de la situation.


Au terme de l'analyse, le CEA qui est l'exploitant nucléaire en titre de l'installation et l'exploitant industriel ont conjointement décidé de reclasser cet événement au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie