Défaut de contrôle d'un conteneur de résidus vitrifiés avant entreposage dans l'atelier de vitrification T7

Publié le 24/10/2008

Usine de traitement d'éléments combustibles irradiés provenant des réacteurs nucléaires à eau ordinaire (UP3-A) Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 6 octobre 2008, dans l'atelier de vitrification T7, un conteneur de résidus vitrifiés a été placé en entreposage, alors que la mesure automatique qui vérifie l'absence de contamination surfacique externe de celui-ci n'avait pas été entièrement réalisée.

Le procédé mis en oeuvre à l'usine d'AREVA NC la Hague permet de séparer l'uranium, le plutonium et les produits de fission issus des combustibles usés des centrales nucléaires. Les produits de fission sont immobilisés dans une matrice de verre coulée dans des conteneurs métalliques. Avant entreposage sur le site, un contrôle de la contamination externe du conteneur doit être effectué.

Le 5 octobre 2008, le robot qui effectue ce contrôle s'est bloqué au cours d'une vérification d'un conteneur. Le lendemain, ce même conteneur a été déplacé vers le hall d'entreposage et placé en fond de puits d'entreposage sans subir un nouveau contrôle complet d'absence de contamination externe. Depuis huit autres conteneurs correctement contrôlés ont été entreposés au-dessus du conteneur mal contrôlé. L'écart de contrôle a été détecté le 20 octobre 2008, lors d'une vérification périodique des paramètres des conteneurs.

Les conteneurs du puits d'entreposage concerné ont été ressortis un par un pour subir un nouveau contrôle de contamination. La contamination du conteneur mal contrôlé s'est avérée supérieure aux critères fixés par le référentiel de sûreté de l'atelier T7. La contamination de ce conteneur a pu ensuite être ramenée à un niveau inférieur au critère fixé à la suite d'assainissements successifs. A ce stade, l'exploitant doit poursuivre la revérification des huit autres conteneurs passés dans le même puits d'entreposage ainsi qu'élaborer une stratégie de contrôle et d'assainissement éventuel du puits.

Cet incident n'a eu aucune conséquence sur le personnel ou sur l'environnement. Cependant, compte tenu du fonctionnement en dehors du domaine autorisé, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie