Défaut d'intégrité de la troisième barrière - réacteur n° 4

Publié le 07/05/2008

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 19 avril 2008, alors que le réacteur n° 4 était en fonctionnement, l'absence de deux obturateurs de la double enveloppe de deux vannes d'isolement du circuit d'aspersion enceinte (EAS)   a été constatée, remettant en cause l'étanchéité de l'enceinte de confinement.

Cette enceinte est un bâtiment en béton à l'intérieur duquel se trouvent la cuve, le coeur du réacteur, les générateurs de vapeur et le pressuriseur. Elle constitue la troisième des trois barrières existant entre les produits radioactifs contenus dans le coeur du réacteur et l'environnement. De nombreuses canalisations traversent cette enceinte. Des vannes d'isolement, situées de part et d'autre de la paroi de béton, permettent d'obturer chacune des canalisations lorsque l'étanchéité de l'enceinte est requise. Afin de garantir cette fonction, la tuyauterie EAS est entourée d'une double enveloppe. Des obturateurs intégrés à cette double enveloppe permettent l'accès à ces vannes.

Le 19 avril 2008, EDF a constaté fortuitement l'absence de ces obturateurs. L'exploitant a immédiatement mis en oeuvre les actions nécessaires pour remettre le matériel en conformité.

L'analyse des causes de l'événement est en cours. Cet événement n'a eu aucune conséquence réelle sur la sûreté des installations ou l'environnement.

En raison d'une anomalie sur des dispositifs d'étanchéité de l'enceinte de confinement, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie