Arrêt des instruments de mesure de l'activité radiologique dans l'enceinte du bâtiment réacteur pendant un rejet à l'atmosphère

Publié le 25/06/2007

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 17 juin 2007, alors que le réacteur n°2 était en production, l'air confiné dans l'enceinte du bâtiment réacteur a été rejeté à l'atmosphère pendant 25 minutes alors que les instruments de mesure de l'activité radiologique du bâtiment n'étaient pas en service.

L'enceinte de confinement du réacteur constitue la dernière des trois barrières existant entre les produits radioactifs contenus dans le coeur du réacteur et l'environnement. Elle est destinée, en cas d'accident, à retenir les produits radioactifs qui seraient libérés lors d'une rupture du circuit primaire. Une défaillance du système de mesure en continu de l'activité radiologique dans l'enceinte a conduit l'exploitant à le neutraliser momentanément. Les spécifications techniques d'exploitation (STE) stipulent alors l'interdiction de tout rejet du bâtiment réacteur à l'atmosphère.

Le 17 juin dernier, un tel rejet a été effectué sans remettre en service le système de mesure en continu de l'activité radiologique dans l'enceinte du bâtiment réacteur. Toutefois, aucune activité anormale n'a été détectée par les balises de mesure d'activité à la cheminée pendant le rejet. De plus, les mesures journalières sur des prélèvements de l'air confiné dans l'enceinte du bâtiment réacteur sont restées conformes aux valeurs fixées par l'arrêté d'autorisation de rejets.

En raison des lacunes mises en évidence dans la culture de sûreté de l'exploitant, l'événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie