Non-respect d’une règle de criticité dans un conteneur d’entreposage de matières fissiles

Publié le 27/02/2014

Magasin central des matières fissiles (MCMF) Dépôt de substances radioactives - CEA

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le 14 février 2014 par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Cadarache du non-respect d’une règle de criticité1 relative à un conteneur d’entreposage de matières fissiles2 reçu en 1975 sur l’installation MCMF3.

Schéma représentant le type de conteneur concerné (extrait du rapport de sûreté de l’installation MCMF)

A l’occasion du contrôle de ce conteneur en vue de l’expédier vers une autre installation, le CEA a découvert la présence inattendue de 25 grammes d’uranium 233 dans ce conteneur, ce qui n’est pas conforme aux règles générales d’exploitation de l’installation

Cet évènement n’a aucune conséquence sur la sûreté, la sécurité des personnes ou l’environnement de l’installation. Les études de sûreté montrent que la masse de matière fissile présente dans le conteneur reste très inférieure aux limites de sûreté.

Cet évènement met toutefois en évidence un défaut de connaissance du contenu exact de ce conteneur ancien. Le CEA doit transmettre à l’ASN sous deux mois un rapport d’analyse complet pour identifier l’origine de ce dysfonctionnement et présenter les mesures correctives prises afin d’éviter qu’il ne se reproduise sur des conteneurs dans une situation comparable.

Cet évènement a été déclaré par le CEA 14 février 2014 avec une proposition de classement au niveau 0 de l’échelle INES (graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité). À la suite d’échanges techniques avec l’ASN, le CEA a mis à jour sa déclaration le 25 février 2014 en proposant un nouveau classement au niveau 1. En raison du non-respect d’une règle de criticité, l’ASN classe cet événement au niveau 1 de l’échelle INES.


1 Le risque de criticité est défini comme le risque de démarrage d’une réaction nucléaire en chaîne lorsqu’une masse de matière fissile trop importante est rassemblée au même endroit.

2 Les matières fissiles utilisées dans l’industrie nucléaire sont principalement l’uranium 235 et le plutonium 239. L’uranium 233 est également une matière fissile.

3 Créée en 1968, le MCMF (magasin central des matières fissiles, INB no 53), est une installation d’entreposage de matières fissiles non irradiées en attente de traitement, destinées à être utilisées dans d’autres installations nucléaires ou temporairement sans emploi. Compte tenu des faiblesses de l’installation en matière de tenue au séisme, l’ASN a demandé à l’exploitant d’évacuer les matières nucléaires présentes dans cette installation MCMF vers l’installation MAGENTA à Cadarache.

Date de la dernière mise à jour : 27/02/2014