Anomalie générique concernant l'utilisation des mélanges de graisses dans des matériels importants pour la sûreté

Publié le 21/07/2009

Centrale nucléaire de Civaux Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 15 juillet 2009, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un incident relatif à des mélanges de graisses dans certains servomoteurs électriques.

Un servomoteur est un système motorisé qui permet à un élément mécanique d’atteindre des positions prédéterminées, puis de les maintenir. Les servomoteurs sont utilisés notamment pour manœuvrer des vannes.

L’ouverture ou la fermeture des vannes actionnées par un moteur électrique dépend du bon fonctionnement du servomoteur. Lorsqu’ils ont un rôle pour assurer la sûreté du réacteur, ces servomoteurs sont dits « qualifiés », c’est à dire qu’il a été vérifié leur aptitude à remplir leurs fonctions dans des conditions accidentelles. Le maintien de cette qualification repose en particulier sur l’utilisation de graisses spécifiques également qualifiées.

Lors d’opérations de maintenance préventive, EDF a constaté des mélanges de graisses dans les servomoteurs électriques qualifiés, susceptibles de remettre en cause cette qualification. En effet, bien que chacune des graisses soit individuellement qualifiée, aucun élément ne permet d’affirmer le maintien de la qualification aux conditions accidentelles de leur mélange.

Plusieurs événements significatifs en lien avec cette anomalie générique ont été déclarés par EDF pour les réacteurs de Cattenom, de Chinon, de Chooz, de Civaux, de Fessenheim, de Flamanville, de Golfech, de Gravelines et de Nogent.

EDF a mis en place des actions de vérification et de remise en conformité des servomoteurs dont la mise en œuvre est contrôlée par l’Autorité de sûreté nucléaire, notamment lors des arrêts pour rechargement des réacteurs.

Cette anomalie a été classée au niveau 1 de l'échelle INES qui en compte 7.

Pour en savoir plus :

  • Consulter l’avis d’incident du 20 juillet 2008 pour les réacteurs de Nogent
  • Consulter l’avis d’incident du 10 décembre 2008 pour les réacteurs de Golfech
  • Consulter l’avis d’incident du 18 février 2009 pour les réacteurs de Chooz B
  • Consulter l’avis d’incident du 27 avril 2009 pour les réacteurs de Civaux

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014