Arrêt pour quatrième visite décennale du réacteur 1

Publié le 27/12/2019

Le réacteur 1 de la centrale nucléaire du Tricastin a été arrêté du 1er juin 2019 au 23 décembre 2019 pour réaliser sa quatrième visite décennale. Ce réacteur est le premier des réacteurs de 900 MWe exploités par EDF à atteindre cette échéance. Cette visite décennale est l’une des étapes de son quatrième réexamen périodique, qui conduira l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à se prononcer sur les conditions de sa poursuite de fonctionnement.

Les principales activités réalisées à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par sondage par l’ASN ont été les suivantes :

  • les opérations de maintenance préventive et de contrôle des matériels, dont les organes de robinetterie, les tuyauteries, les pompes, les groupes électrogènes de secours à moteur diesel, les systèmes électriques et de contrôle-commande ;
  • l’épreuve hydraulique du circuit primaire principal ;
  • les épreuves hydrauliques des circuits secondaires principaux ;
  • l’épreuve de l’enceinte du bâtiment réacteur ;
  • l’intégration de modifications contribuant à l’amélioration de la sûreté ;
  • le renouvellement d’une partie du combustible.

Pendant cet arrêt, l'ASN a procédé à cinq inspections de chantiers inopinées, qui portaient principalement sur le respect des exigences en matière de sûreté, de radioprotection et de sécurité des personnes. De plus, l’ASN a mené plusieurs inspections thématiques en lien avec l’arrêt et le quatrième réexamen périodique du réacteur.

En outre, l’ASN a procédé au contrôle d’absence de fuite sur le circuit primaire principal pendant l’épreuve hydraulique de ce circuit.

Au cours de cet arrêt et des opérations de redémarrage, l’exploitant a déclaré à l’ASN en date du 26 décembre 2019 :

  • deux événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 1 sur l’échelle INES ;
  • douze événements significatifs pour la sûreté classés au niveau 0 sur l’échelle INES ;
  • un événement significatif pour la radioprotection classé au niveau 1 sur l’échelle INES ;
  • deux événements significatifs pour la radioprotection classés au niveau 0 sur l’échelle INES.

La majorité des événements significatifs pour la sûreté a été déclarée lors de sa phase de redémarrage, après rechargement du réacteur. Le dernier date du 25 décembre et est lié à un arrêt automatique consécutif à un problème électrique dans la salle des machines (partie non-nucléaire de l’installation).

L'ASN considère que les épreuves hydrauliques du circuit primaire principal et des circuits secondaires principaux, l’épreuve de l’enceinte du bâtiment réacteur ainsi que les activités de contrôle de la cuve du réacteur se sont déroulées de façon satisfaisante.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués durant l’arrêt, l’ASN a donné le 19 décembre 2019 son accord au redémarrage du réacteur 1 de la centrale nucléaire du Tricastin.

D’ici fin février 2020, EDF devra adresser à la ministre chargée de la sûreté nucléaire et à l’ASN un rapport comportant les conclusions du réexamen périodique de ce réacteur. L’ASN l’analysera et prendra position sur les modalités de la poursuite de l’exploitation du réacteur.

Par ailleurs, l’ASN poursuit son analyse des études menées dans le cadre du réexamen générique de l’ensemble des réacteurs de 900 MWe, sur lequel elle prendra position d’ici fin 2020.

En savoir plus :

Lettres de suites d'inspections

Avis d'incidents

Publié le 07/06/2019

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défaut de résistance au séisme du circuit d’alimentation en eau brute

EDF a déclaré à l’ASN en plusieurs étapes, le 27 novembre 2018, le 21 janvier 2019 et le 13 mars 2019, un événement significatif concernant un défaut de résistance au séisme de brides des pompes du circuit d’alimentation en eau brute (SEC) des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Chinon B, des réacteurs 1, 3 et 5 de la centrale nucléaire de Gravelines, des réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Belleville et des réacteurs 1 à 4 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Publié le 25/11/2019

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect des RGE relatives à la concentration en bore du circuit primaire

Le 18 novembre 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation (RGE) du réacteur 1 de la centrale nucléaire du Tricastin, portant sur le dépassement de la concentration maximale en bore autorisée dans le circuit primaire.

Publié le 23/12/2019

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Défaut de résistance au séisme de matériels de contrôle-commande

Le 29 novembre 2019, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de résistance au séisme de certains matériels de contrôle-commande du réacteur 1 de la centrale nucléaire du Tricastin.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 01/06/2019

Date de redémarrage : 23/12/2019