Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 4

Publié le 24/08/2017

Le réacteur n° 4 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 15 avril au 7 août 2017.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et rechargement du combustible ;
  • la réalisation de modifications matérielles visant à améliorer la sûreté ;
  • la maintenance et le contrôle d’un grand nombre de matériels ;
  • le remplacement de 4 mécanismes de commande de grappe ;
  • le contrôle de la conformité aux plans des ancrages des tuyauteries d’eau brute secourue.

Pendant cet arrêt, l’ASN a procédé à 4 inspections inopinées. Ces inspections ont permis de vérifier, sur les chantiers inspectés, le respect par EDF et ses prestataires des dispositions réglementaires relatives à la radioprotection, à l’assurance de la qualité, ainsi qu’au contrôle et à la surveillance des interventions. Les inspecteurs ont ainsi fait des demandes portant notamment sur :

  • le retour d’expérience consécutif à la gestion pendant le déchargement de l’apparition d’une alarme imprévue ;
  • le respect des périodicités de maintenance prévu par les programmes de base de maintenance préventive ;
  • la réalisation pendant l’arrêt du réacteur des exercices d’évacuation du bâtiment réacteur dans des conditions représentatives ;
  • l’optimisation potentielle de l’exposition de certains travailleurs aux rayonnements ionisants par le biais du remplissage en eau des circuits irradiants.

A la suite de ces visites, l’ASN a établi un courrier reprenant l’ensemble de ces demandes.

Au cours de cet arrêt de réacteur, trois événements significatifs pour la sûreté nucléaire classés au niveau 1 de l’échelle INES ont été déclarés par l’exploitant à l’ASN. Le premier concernait un non-respect de la teneur maximale en bore du circuit primaire qui n’avait pu être corrigé dans le délai fixé par les spécifications techniques d’exploitation (STE). Un second événement était consécutif à des erreurs lors de la maintenance d’un robinet participant au contrôle volumétrique et chimique du circuit primaire. Enfin, lors d’un essai il a été détecté qu’une des trois pompes d’alimentation de secours des générateurs de vapeur avait été indisponible pendant 6 jours par suite d’une mauvaise manipulation d’une vanne.

Hormis ces événements significatifs, l’Autorité de sûreté nucléaire estime que l’arrêt du réacteur n° 4 s’est déroulé de manière globalement satisfaisante. Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant cet arrêt, l’ASN a donné le 4 juillet 2017, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur n° 4 de la centrale nucléaire de Gravelines.

En savoir plus :

Lettre de suite d'inspection
Avis d'incidents

Publié le 22/06/2017

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Non-respect des règles générales d’exploitation

Le 16 juin 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des règles générales d’exploitation du réacteur n° 4.

Publié le 12/07/2017

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Indisponibilité d’un robinet du système de contrôle volumétrique et chimique du réacteur

Le 7 juillet 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité d’un robinet du système de contrôle volumétrique et chimique du réacteur n° 4.

Publié le 24/08/2017

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive de l’indisponibilité de la turbopompe d’alimentation de secours en eau des GV

Le 26 juillet 2017, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité de la turbopompe d’alimentation de secours en eau (ASG) des générateurs de vapeur du réacteur n° 4.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 15/04/2017

Date de redémarrage : 07/08/2017