Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 5

Publié le 14/11/2018

Le réacteur 5 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 2 juin au 16 août 2018.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et rechargement du combustible ;
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie ;
  • le contrôle de l’altimétrie des manchettes thermiques du couvercle de la cuve ;
  • le remplacement de conduits de thermocouples et de thermocouples ;
  • le contrôle de la conformité aux plans des ancrages de plusieurs circuits.

Pendant cet arrêt, l’ASN a procédé à deux inspections inopinées. Ces inspections ont permis de contrôler, sur les chantiers inspectés, le respect par EDF et ses prestataires des dispositions réglementaires relatives à la radioprotection, à la prévention du risque d’incendie, à l’assurance de la qualité, ainsi qu’au contrôle et à la surveillance des interventions. Les inspecteurs ont également examiné l’état de certains matériels. A la suite de ces visites, l’ASN a établi un courrier reprenant l’ensemble de ses demandes. 

Au cours de cet arrêt de réacteur, un événement significatif pour la sûreté nucléaire classé au niveau 1 de l’échelle INES, relatif à la détection tardive de l’indisponibilité du système de ventilation de l’atmosphère intérieure de l’enceinte de confinement du réacteur, a été déclaré par l’exploitant à l’ASN.

Le réacteur 5 de la centrale nucléaire de Gravelines est soumis à la décision n° 2017-DC-0604 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 15 septembre 2017 prescrivant une revue des dossiers de fabrication de composants installés sur les réacteurs électronucléaires exploités par EDF. Conformément à cette décision, les éléments d’analyse des dossiers de fabrication des pièces fabriquées par Creusot Forge ont été transmis lors de cet arrêt du réacteur. Ces éléments ont fait l’objet d’une instruction par les services de l’ASN, qui n’a pas conduit à remettre en cause la poursuite de fonctionnement des équipements concernés

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant cet arrêt, l’ASN a donné le 27 juillet 2018, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur 5 de la centrale nucléaire de Gravelines.

En savoir plus :

Publié le 13/08/2018

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Détection tardive de l’indisponibilité du système de ventilation de l’atmosphère intérieure [...]

Le 6 août 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité du système de ventilation de l’atmosphère de l’enceinte de confinement du réacteur 5.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 02/06/2018

Date de redémarrage : 16/08/2018