Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 4

Publié le 13/07/2017

Le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible le 27 mai 2017 pour atteindre à nouveau sa puissance nominale le 12 juillet 2017.

Les principales activités réalisées par l’exploitant à l’occasion de cet arrêt et contrôlées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ont été les suivantes :

  • le déchargement et le rechargement du combustible,
  • la maintenance et le contrôle de divers matériels et organes de robinetterie,
  • l’intégration de diverses modifications visant à améliorer l’état de sûreté des installations.

Pendant cet arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a procédé à 2 inspections inopinées qui se sont déroulées les 6 et 7 juin 2017. Ces inspections ont permis d’examiner les conditions de réalisation des travaux, de sécurité et de radioprotection sur plusieurs chantiers (consulter la lettre de suites des inspections INSSN-OLS-2017-0173 du 29 juin 2017).

De plus, un évènement significatif pour la sûreté (ESS) a été déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire. Il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (consulter l’avis d’incident relatif au non-respect de la conduite à tenir lors de l’indisponibilité des alimentations électriques de secours du réacteur n°4).

Après examen des résultats de contrôle et des travaux effectués pendant l’arrêt, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné le 28 juin 2017, en application de la décision n° 2014-DC-0444 du 15 juillet 2014, son accord au redémarrage du réacteur n° 4 de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 27/05/2017

Date de redémarrage : 12/07/2017