Arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n° 5

Publié le 06/09/2011

Le réacteur n°5 de la centrale nucléaire de Gravelines a été arrêté pour maintenance et rechargement en combustible du 2 juillet au 10 août 2011.

Cet arrêt avait notamment pour objectif le renouvellement d’une partie du combustible afin de démarrer un nouveau cycle de production. Des activités de maintenance préventive et curative ont également pu être réalisées. Les principaux chantiers, du point de vue de la sûreté, ont été les suivants:

  • le remplacement de 14 doigts de gants du système d’instrumentation interne du cœur,
  • l’usinage d’un diaphragme du circuit de refroidissement intermédiaire,
  • l’élimination d’un défaut superficiel sur le couvercle de la cuve du réacteur,
  • la réparation de l’ancrage d’un filtre du circuit d’eau brute secouru,
  • le contrôle et le réglage des supports dits « à poids constant » des tuyauteries importantes pour la sureté,
  • la maintenance préventive et curative des transformateurs auxiliaires communs aux réacteurs n°5 et 6.

L’ASN a procédé à une journée inopinée de visite des chantiers (consulter la lettre de suite de l’inspection) qui n’a pas révélé d’écart notable en termes de sûreté et de radioprotection. Cette visite a en outre été réalisée en présence de l’Inspecteur du Travail qui a formulé différentes observations relatives à la sécurité des personnels.

Durant cet arrêt de réacteur, 2 évènements significatifs pour la sûreté ont été déclarés à l’ASN. Ces deux évènements concernent le non respect des spécifications techniques d’exploitation. S’ils n’ont pas eu de conséquences réelles en terme de sûreté, l’analyse de chacun de ces évènements a conduit à leur classement au niveau 1 de l’échelle INES. Ces deux évènements ont en outre fait l’objet d’avis d’incidents de l’ASN. Mis à part ces deux évènements, l’Autorité de sûreté nucléaire considère que les conditions de sûreté et de radioprotection ont été satisfaisantes lors de cet arrêt.

Après examen des résultats des contrôles et des travaux effectués pendant l'arrêt, l'Autorité de sûreté nucléaire a donné, le 5 août 2011, son accord au redémarrage du réacteur n°5 de la centrale nucléaire de Gravelines.

Pour en savoir plus lire, les avis d'incidents :

  • Non respect des spécifications techniques d’exploitation
    Le 2 juillet 2011 à 1h00, le réacteur est en cours d’arrêt pour rechargement du combustible et maintenance. A la suite d’une manœuvre inappropriée, un opérateur a provoqué un bref passage (une minute) de la température primaire sous la valeur de 286°C qui est le minimum requis par les règles d’exploitation dans cet état du réacteur.
    Publié le 13/07/2011
  • Non respect des spécifications techniques d’exploitation lors d'un essai périodique
    Depuis le 2 juillet 2011, le réacteur n°5 de la centrale nucléaire de Gravelines est en arrêt pour rechargement du combustible et maintenance.
    Publié le 21/07/2011

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014

Dates de l'arrêt du réacteur

Date de l'arrêt : 02/07/2011

Date de redémarrage : 10/08/2011